Les commerces de détail recrutent en contrat de professionnalisation.

01/04/2015 13:26

Accord formation des fromagers, primeurs, cavistes, épiciers et spécialistes en produits bio : une contribution conventionnelle pour une politique formation ambitieuse

 

 

 

La branche du commerce de détail des fruits et légumes, épicerie et produits laitiers a signé fin février un nouvel accord formation, renouvelant sa confiance à AGEFOS PME en tant qu’Organisme paritaire collecteur agréé (OPCA). Cet accord prévoit des dispositions spécifiques et instaure une contribution conventionnelle pour soutenir la politique de formation ambitieuse de la branche.

 

Un engagement fort en faveur de la formation professionnelle

La branche regroupe les 17 000 entreprises et 59 000 salariés  du commerce de détail de fruits et légumes, épicerie et produits laitiers. Au-delà de la mise en conformité avec les dispositions de la loi du 5 mars 2014 relative à la formation professionnelle, le nouvel accord formation prévoit des versements conventionnels qui assureront un maintien de « l’effort de formation », selon Didier Pieux, Vice-président de la Commission paritaire nationale pour l’emploi (CPNE) de la branche et représentant du collège salarié. « En tant que partenaires sociaux, cet accord représente un vrai engagement », ajoute-t-il. Il atteste de la volonté de la branche de poursuivre une politique active de développement de la formation.

Pour les entreprises de 20 à 50 salariés, la contribution conventionnelle s’élève à 0,60 % de la masse salariale et est portée à 0,70 % pour les entreprises de plus de 50 salariés. Si les entreprises de plus de 10 salariés représentent environ 3 % des commerces de la branche, elles emploient un quart des effectifs, soit environ 15 000 salariés .

« Développer l’employabilité des salariés et la compétitivité des entreprises »

La branche souhaite également mettre l’accent sur la certification des compétences : elle s’est en effet engagée dans une politique ambitieuse en la matière, qui a abouti à la création de 7 Certificats de qualification professionnelle (CQP). Par le biais du contrat de professionnalisation ou de la période de professionnalisation, elle souhaite ainsi « développer l’employabilité des salariés en faisant reconnaître leurs compétences, accompagner l’intégration de nouveaux salariés dans le secteur et contribuer à la compétitivité des entreprises », explique Christel Teyssedre, Présidente de la CPNE et représentante du collège employeur.

Le constat que l’apprentissage étant l’une des voies les plus adaptées pour accéder aux diplômes des métiers de la branche, les partenaires sociaux souhaitent inciter les entreprises à accueillir des apprentis. L’accord prévoit ainsi  qu’une partie de la contribution légale au titre de la professionnalisation finance la préparation des diplômes de la branche par le biais du contrat d'apprentissage. À compter de 2016, les missions d’AGEFOS PME seront enrichies de la gestion de l’apprentissage, en complément de la formation continue.

Source www.agefos-pme.com