STATISTIQUES : Formation & Alternance dans l'intérim

27/02/2015 12:55

En 2013, 210 000 intérimaires ont été formés dans le secteur du travail temporaire, tous dispositifs de formation confondus. FAF TT a interrogé 12 500 intérimaires sortis d’un CIPI (contrat d'insertion professionnelle intérimaire), d’un CDPI (Contrat de développement professionnel intérimaire), d’un contrat de pro-I ou d’un CIF-I entre septembre 2012 et décembre 2013. 74 % sont des hommes, âgés en moyenne de 31 ans. Le contrat de professionnalisation est le dispositif de formation le plus mobilisé. Avec ses 254 stagiaires, Poitou-Charentes se situe à la 16e place sur 22 pour le nombre de stagiaires (le peloton de tête regroupant Nord-Pas-de-Calais, Ile de France, Lorraine, Provence-Alpes-Côte d'Azur, Pays de la Loire autour de 1200 intérimaires). 

30% des personnes ont été formées dans les domaines du transport, de la manutention ou du magasinage, 14% dans les domaines du commerce ou de la vente. Le secteur du commerce et de la vente sont de gros pourvoyeurs de contrats de professionnalisation. 

6 mois après la fin de la formation, 1 personne sur 2 est en mission d’intérim, 1 sur 4 en CDD ou en CDI. Ce sont les plus jeunes qui accèdent le plus fréquemment à un CDI : 21% des 18-24 ans sont concernés par ce type de contrat.

La comparaison de la CSP avant/après la formation montre que la formation permet à 1 ouvrier sur 4 de se qualifier. Cette proportion s’établit à 1 sur 3 pour les moins de 25 ans. Dans le cadre du contrat de professionnalisation, ces taux atteignent respectivement 35 % et 45 %.

Plus de 4 personnes sur 5 ont passé un examen à l’issue de leur formation. Moins de 4 % d’entre elles ont échoué. 80 % des personnes interrogées déclarent avoir amélioré leur niveau de qualification et/ou leurs compétences professionnelles grâce à leur formation.

Consulter les résultats de l'enquête.